De plus en plus de femmes ont recours à la chirurgie esthétique pour diverses raisons. D’ailleurs, la chirurgie esthétique mammaire reste l’une des interventions chirurgicales les plus réalisées au monde. Selon l’ISAPS, environ 400 000 femmes auraient franchi le pas de la chirurgie esthétique mammaire. D’ailleurs, la demande reste élevée. Augmentation mammaire, réduction mammaire… quand considérer une opération de chirurgie esthétique mammaire ? Qu’en est-il des avantages et inconvénients de cette technique ? Comment se passe une opération de chirurgie esthétique des seins ? Les réponses dans cet article.

Une opération de chirurgie esthétique pour l’augmentation mammaire

Pour comprendre l’intérêt de la chirurgie esthétique, il convient tout d’abord de définir ce qu’est une augmentation mammaire. Il s’agit d’une intervention chirurgicale réalisée par un spécialiste de la chirurgie esthétique. L’augmentation mammaire, comme son nom le laisse paraître, consiste à augmenter le volume de vos seins ou à modifier la forme des seins pour harmoniser votre buste au reste de votre silhouette.

DIETIS
Inscrivez-vous à notre newsletter

Quelles sont les techniques d’augmentation mammaire en chirurgie esthétique ?

Cette intervention est surtout plébiscitée par les patientes souffrant d’une modification hormonale ou hypotrophie. Elle concerne également celles qui ont des seins qu’elles jugent trop petits, à la suite d’une grossesse ou d’un amaigrissement. Dans ces cas, l’augmentation mammaire corrige les ptôses mammaires.

En plus d’augmenter le volume des seins hypotrophes, la chirurgie esthétique mammaire peut également remodeler la poitrine. Ainsi, le chirurgien utilise différentes techniques pour des résultats optimaux. Il s’agit notamment de :


  • La pose d’implants mammaires qui consiste à implanter des prothèses mammaires en sérum ou en silicone
  • Le lipofilling mammaire qui vise à injecter de la graisse issue d’une liposuccion de la patiente elle-même
  • L’augmentation mammaire composite qui consiste à poser des prothèses mammaires en injectant des graisses autour des implants mammaires

Comment se déroule une opération d’augmentation mammaire ?

Le déroulement d’une opération de chirurgie esthétique mammaire varie selon le type de technique utilisée. Dans tous les cas, l’augmentation mammaire se déroule sous anesthésie générale. Aussi, dans certains cas, il peut s’agir d’une hospitalisation ambulatoire, ce qui signifie que vous pouvez rentrer chez vous le soir même de l’opération chirurgicale.

La pose d’implant mammaire

La plupart des patientes et des chirurgiens optent pour la pose d’implants mammaires. Cette méthode très utilisée consiste tout simplement à introduire 2 prothèses soit en dessous, soit au-dessus de la glande mammaire.

Lipofilling mammaire

Cette technique se fait en deux temps. En effet, elle comprend deux actes chirurgicaux différents : la liposuccion et l’injection de graisse.

Quant à l’augmentation mammaire composite, elle comprend trois actes chirurgicaux :

  • La liposuccion
  • L‘injection de graisses
  • La pose d’implants

À la suite d’une augmentation mammaire, vous pouvez ressentir de vives douleurs musculaires au niveau du dos et du thorax. Votre médecin spécialisé en chirurgie esthétique mammaire vous prescrira des traitements antalgiques adaptés. Généralement, les douleurs postopératoires s’estompent environ 15 jours après l’opération chirurgicale.

Qu’en est-il des risques et contre-indications d’une augmentation mammaire en chirurgie esthétique ?

Mis à part les dangers liés à l’anesthésie générale, l’augmentation mammaire comporte aussi quelques autres risques de complications. En effet, on observe parfois une coque fibreuse qui se forme autour de l’implant mammaire. Dans certains cas, la prothèse peut se rompre. Dans d’autres cas, des vergetures ou plis apparaissent au niveau du sein.

Le lipofilling mammaire présente également des risques. On cite par exemple la nécrose des tissus. Afin de la limiter, le chirurgien évitera d’injecter trop de graisses dans vos seins. Dans tous les cas, la chirurgie esthétique d’augmentation mammaire reste déconseillée et contre-indiquée chez les personnes immunodépressives, les adolescentes et les femmes enceintes. Et ce, quelle que soit la technique opératoire de votre choix.

La chirurgie esthétique mammaire est également limitée par certains troubles psychologiques. Il s’agit notamment de la dépression ou des troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, etc.).

Une opération de chirurgie esthétique pour faire diminuer le volume des seins

La poitrine suscite souvent de nombreux complexes. En effet, là où certaines femmes souhaitent augmenter le volume de leurs seins, d’autres quant à elles, veulent au contraire le réduire.

De nombreuses raisons telles que l’hypertrophie mammaire, les problèmes médicaux, le mal-être psychologique poussent les femmes à opter pour la chirurgie esthétique afin de réduire le volume de leurs seins. Mais qu’en est-il concrètement ?

La réduction mammaire pour remédier à l’hypertrophie mammaire

Des seins trop volumineux constituent souvent une gêne, voire un handicap dans le quotidien des femmes qui en souffrent. D’ailleurs, l’hypertrophie mammaire reste l’un des motifs de consultation les plus fréquents dans le cadre de la chirurgie esthétique.

Chirurgie esthétique ou chirurgie réparatrice pour la réduction mammaire

Selon les cas, on parle de chirurgie esthétique ou de chirurgie réparatrice pour la plastie de réduction mammaire. En effet, l’hypertrophie mammaire est notamment à l’origine de douleurs dorsales intenses. Ainsi, la réduction mammaire via la chirurgie esthétique vise à :

  • réduire le volume des seins
  • repositionner les seins
  • redonner du galbe aux seins de la patiente

À noter que l’hypertrophie mammaire survient surtout à la fin de la puberté, après la grossesse, etc. Elle risque également d’apparaître suite à un surpoids. L’âge reste également un facteur favorisant l’hypertrophie mammaire. En effet, la graisse s’insère de façon progressive dans votre tissu mammaire.

Comment se déroule une opération de réduction mammaire ?

La réduction mammaire se pratique par un chirurgien esthétique. L’intervention se fait obligatoirement sous anesthésie générale. Ainsi, vous devez donc programmer une consultation avec un anesthésiste au minimum 48 heures avant l’opération chirurgicale de réduction mammaire.

Afin de déterminer si la plastie est réalisable ou non, le praticien doit effectuer un bilan clinique complet. Lorsque c’est le cas, le chirurgien esthétique mettra en pratique la technique opératoire la mieux adaptée à votre état. Ainsi, il procédera à une exérèse de tissus excédentaires. Ces derniers seront ensuite acheminés dans un laboratoire pour faire l’objet de plusieurs analyses.

Enfin, le chirurgien esthétique procédera au remodelage de vos glandes mammaires conservées pour créer un galbe bien plus esthétique. Lorsqu’il aura enlevé les excès de peau, il passera au redrapage cutané. Il s’agira de repositionner les aréoles et les mamelons, puis de refermer l’incision. Pour évacuer plus facilement les liquides, le praticien met en place un drain ainsi qu’un pansement compressif autour de la poitrine.