Tout savoir sur la nectarine, la pêche et le brugnon : leurs vertus, leurs bienfaits, leurs propriétés et leurs valeurs nutritionnelles.

Description de la pêche

La nectarine, la pêche et le brugnon font partie de la famille des Rosacées. Ce sont des fruits ronds de couleur rouge orangée. Leur chair est charnue et comprend un gros noyau. Ils font partie de la même espèce, mais sont simplement des variétés différentes.

La pêche serait apparue il y a très longtemps, tout d’abord en Chine. L’histoire raconte que le fruit représentait la fertilité et l’immortalité. La consommation du fruit se serait peu à peu propagée jusqu’en Moyen-Orient. La pêche n’est cultivée en France que depuis le XVe siècle. Dans les jardins de Louis XIV, il y aurait eu plus de trente variétés cultivées.

Aujourd’hui, c’est dans son pays d’origine, la Chine, que la majorité de la production mondiale de pêche est réalisée. En Europe, le pêcher est implanté surtout en Italie, en Espagne, en Grèce mais aussi dans le sud de la France.

Variétés de pêche, de nectarine et de brugnon

On retrouve généralement chez toutes les variétés de pêche, de nectarine ou de brugnon un goût assez sucré, une chair très juteuse et légèrement acide. Il existe énormément de variétés de ces fruits.

Chez les pêches, on retrouve celles à chair blanche comme la “Reine des vergers”, la “Charles Ingouf” ou la “Amsden”.
Il y a aussi les pêches à chair jaune comme la “Roussane de Rodez”, la “Triumph”, la “Arp Beauty” ou la “Vire coton”.
Les pêches “pavie” et les pêches plates se distinguent par leur plus petite taille et par leur forme plate. Elles ont un goût et une qualité nutritionnelle se rapprochant de celles des pêches classiques.

Les nectarines et les brugnons ont une peau lisse et brillante, contrairement aux pêches à la peau duveteuse. Du côté des nectarines, on retrouve des variétés telles que la “Fantasia” ou la “Précose de Croncels”. Chez les brugnons, il y a la “Violet Cardinal” ou encore la “Silver Lode”.

Valeurs nutritionnelles pour 100 g de pêche fraîche (pulpe et peau)

Macronutriments

Calories : 225 kJ/53,4 kcal
Eau : 85,1 g
Protéines : 0,903 g
Lipides : 0,25 g
Glucides : 10,2 g (dont sucres : 8,74 g)
Fibres : 2,85 g

Minéraux

Potassium : 215 mg
Phosphore : 20,6 mg
Calcium : 7,32 mg
Magnésium : 11,2 mg
Cuivre : 0,075 mg
Fer : 0,152 mg
Zinc : 0,118 mg

Vitamines

Bêta-carotène : 162 µg
Vitamine B3 : 0,635 mg
Vitamine B9 : 15,5 µg
Vitamine C : 5,75 mg

À découvrir : 10 recettes qui donnent la pêche

Valeurs nutritionnelles pour 100 g de nectarine fraîche (pulpe et peau)

Macronutriments

Calories : 180 kJ/42,6 kcal
Eau : 87,8 g
Protéines : 1,4 g
Lipides : 0,1 g
Glucides : 7,69 g (dont sucres : 7,62 g)
Fibres : 2,12 g

Ces fruits ont un indice glycémique (IG) bas :

Tout savoir sur l’IG (indice glycémique) et la charge glycémique en 7 points

Minéraux

Potassium : 168 mg
Phosphore : 20,1 mg
Calcium : 4,85 mg
Magnésium : 9,06 mg
Cuivre : 0,076 mg
Fer : 0,285 mg
Zinc : < 0,17 mg

Vitamines

Bêta-carotène : 150 µg
Vitamine B3 : 0,6 mg
Vitamine B9 : 20 µg
Vitamine C : 20,3 mg

Bienfaits de la pêche, de la nectarine et du brugnon

La pêche, la nectarine et le brugnon contiennent des antioxydants. Ces composés participent à la protection du coeur et des artères et à la prévention des cancers. Ils ont des effets positifs sur les fonctions cérébrales (mémoire, expression). Les antioxydants protègent du vieillissement de la peau et luttent contre le stress oxydatif des cellules. En plus de leurs vertus antioxydantes, ces composés exercent de nombreuses fonctions :

– la bêta-carotène : responsable de la coloration orange des aliments et précurseur de la vitamine A, qui a un rôle dans la vision notamment ;

D’autres aliments riches en bêta-carotène favorisent le bronzage :

Bien manger pour mieux bronzer ? Les meilleurs aliments pour un bronzage de rêve !

– la lutéine : action bénéfique sur la peau et sur la rétine, prévention des maladies cardio-vasculaires ;
– la vitamine C : facilite la cicatrisation, réduit les réactions allergiques, prévient de la cataracte et des maladies dégénératives et stimule les défenses immunitaires ;
– la zéaxanthine : protège de la dégénérescence maculaire liée à l’âge ;
– le cuivre : joue un rôle dans le fonctionnement des globules rouges, la fixation du fer et la lutte contre les affections inflammatoires ;
– le zinc : limite le stress, prévient des maladies cardio-vasculaires, des cancers ;
– les flavonoïdes : préviennent des maladies cardio-vasculaires, des cancers et de l’athérosclérose. Ils protègent aussi les parois des vaisseaux et augmentent la fluidité sanguine.

Ils comportent également des minéraux, des oligo-éléments et des vitamines :

– le potassium : rôle dans la tension artérielle et dans la contraction des muscles ;
– le phosphore : rôle dans la trame du squelette osseux et participe au bon fonctionnement du système nerveux ;
– le magnésium : défense de l’organisme, prévention du stress et rôle dans l’influx nerveux ;
– le calcium : composant de l’armature osseuse et des dents. Il joue un rôle dans la tension artérielle, dans le rythme cardiaque et dans la contraction musculaire ;
– le fer : transport de l’oxygène aux cellules ;
– la vitamine B3 : réduit le taux de “mauvais” cholestérol, diminue les triglycérides, dilate les artères et a des bienfaits sur la peau ;
– la vitamine B9 : formation des cellules sanguines, des cellules nerveuses et des neuromédiateurs au niveau du cerveau.

On retrouve aussi des anthocyanes, qui jouent le rôle d’anti-infectieux, d’anticholestérol et d’antitriglycérides. Et des fibres solubles qui maintiennent constante la glycémie et diminuent le taux de “mauvais” cholestérol, le LDL-cholestérol.

Sources

Franck Senninger (Docteur), Les aliments qui entretiennent votre santé
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/peche/que-contient-peche
http://jardinage.comprendrechoisir.com/plante/voir/21/pecher

LQDP

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.