Attention, c’est le spot publicitaire le plus radical et le plus violent de l’année (enfants et âmes sensibles s’abstenir) !

Silence, on braque un hôpital !

Effectivement  ! Film choc d’une ONG contre l’évasion fiscale, il met en scène un commando armé qui braque un hôpital comme on braque une banque ou un dépôt de munitions. La perfusion d’un patient est arrachée, le masque à oxygène jeté, la couveuse d’un prématuré débranchée… Pillage et saccages dans les règles, dans l’indifférence générale.

La vidéo contre l’évasion fiscale

Pour mémoire, l’évasion fiscale coûterait entre 60 et 80 milliards d’euros par an à la France. Elle grimperait à 1000 milliards pour la CEE. Alors, injustice ou propagande ?

Quelle que soit notre réponse, reconnaissons qu’il ne faut pas avoir froid aux yeux pour assumer la conclusion de la vidéo : « Quand les entreprises ne paient pas leur juste part d’impôt, les pays en développement sont privés de fonds cruciaux pour financer des services vitaux comme les services hospitaliers. On estime à 100 milliards de dollars la somme que perdent chaque année les pays les pauvres à cause de l’évasion fiscale. Et ce sont les personnes les plus pauvres qui en souffrent le plus.

Alors, partagez cette vidéo et exigez que votre gouvernement agisse contre l’évasion fiscale : https://www.oxfamsol.be/fr/exigez-une-fiscalite-plus-transparente
Eradiquons la pauvreté tous ensemble.

0 réponses à “Silence, on braque un hôpital ou lutter contre l’évasion fiscale”

  1. […] L’hôpital est considéré tel un lieu sur et sain, où l’espoir est à toutes les portes. D’un accouchement à domicile, les normes ont évolué pour que l’accouchement n’ait lieu qu’à l’hôpital. Au nom de la sécurité de la mère en devenir, on inclut cette dernière dans une série de normes et protocoles pouvant être appliqués à chacune des futures mamans. Sans admettre que toute personne est un et autre. L’auteure l’affirme à maintes reprises, « les émotions et sensations des femmes n’entrent pas en ligne de compte dans la rédaction de ces protocoles, et les besoins affectifs de la mère et de l’enfant ne sont absolument pas prioritaires ». Une discorde inéluctable, la Science et ses certitudes contre la Femme et son être. […]

  2. […] Un mal crescendo qui dirige son quotidien et ses incessants allers-retours à l’hôpital. Cette fois Julien, qu’on connaît davantage comme « le patient », a fait une lourde […]

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.