Depuis 2009, l’association Journée Nationale des Aidants (JNA) organise le 6 octobre la journée nationale consacrée aux aidants.

Selon une étude BVA pour la Fondation April, les aidants seraient environ 11 millions (19 %). Un aidant est une personne qui assiste, à titre non professionnel, un membre de sa famille handicapé, âgé, accidenté… dans ses actes de la vie quotidienne : soins, toilettes, courses mais aussi effectuer des démarches administratives, etc.

Manque d’informations pour l’aidant

Cette année, le thème principal de la JNA est l’information destinée aux aidants car par méconnaissance ou par manque de temps, 60% ne font pas appel aux services de proximité dont ils pourraient bénéficier. Cette journée sera donc l’occasion pour tous les acteurs des territoires de réfléchir à la manière de fournir les informations de proximité dont les aidants ont besoin.

Qui sont-ils ?

L’aidant est une femme (58 %) qui travaille (51 %), a moins de 65 ans (75 %), n’est pas seule à aider (61 %) et habite à moins de 50 Km du domicile de l’aidé (83 %).

Toujours selon cette étude, 82 % des aidants pensent qu’ils manquent de reconnaissance sociale, seuls 35 % des Français ont entendu parler du sujet. 59 % d’entre eux souhaitent une coordination entre tous les acteurs et 57 % voudraient bénéficier d’une aide financière et matérielle, 48 % aimeraient un soutien psychologique.

les aidants font économiser 7 milliards à l'état français

On estime que les aidants font économiser plus de 7 milliards à l’état français.

Rendre visible les invisibles : interview de Claudie Kulak, présidente de l’Association pour la Journée Nationale des Aidants


Parcours d’autonomie

Face à la méconnaissance du grand public des aides proposées et des démarches à effectuer dans une situation de perte d’autonomie, la Caisse nationale de solidarité à l’autonomie (CNSA) a réalisé un portail national d’information. On y trouve des conseils, adresses, interlocuteurs à contacter. Il permet non seulement d’accéder facilement à l’information sur les droits existants, mais aussi d’expliquer, renforcer la transparence de l’offre en établissements et services médicosociaux, orienter vers les bons interlocuteurs et les points d’information locaux… Ce portail est l’une des premières réalisations du service public d’information en santé (SPIS) prévu par la loi de modernisation du système de santé adoptée en 2016.

 


 Les jeunes aidants

L’enfant qui aide ses parents à s’occuper de son frère ou de sa sœur handicapée mental est un aidant. Mais, « dans les familles monoparentales, si un des parents est touché par la maladie, c’est l’enfant qui s’occupera des soins », précise Claudie Kulak, présidente de la JNA. Les enfants aidants, on en dénombre environ 500 000, sont très jeunes (13 ans voire 11). « De plus, il faut garder en tête que cette expérience aura un impact sur toute la vie de cet enfant ».

Léa Coulanges

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.