La maladie de Crohn ne se manifeste pas uniquement par des symptômes digestifs. D’autres atteintes y sont aussi associées. Comme des manifestations articulaires, des atteintes dermatologiques, ophtalmologiques ou biliaires. On les appelle les atteintes extra-digestives. Vous avez été nombreux à nous faire part de problèmes cutanés que vous rencontrez avec cette pathologie. Maladie de Crohn et manifestations dermatologiques : nous avons mené l’enquête.

Maladie de Crohn et manifestations dermatologiques : quelle proportion ?

Une étude de cas-témoins a été réalisée avec 67 patients atteints de la maladie de Crohn et 100 témoins. Ceci afin de déterminer la fréquence d’apparition des manifestations cutanées et les facteurs de risques. Tous les sujets de l’étude ont un interrogatoire minutieux avec leurs antécédents familiaux de maladies digestives, leurs traitements, mais aussi un examen dermatologique complet de la peau, des muqueuses et des phanères (ongles, poils, dents…).

Davantage de manifestations cutanées en cas de maladie de Crohn

Les résultats de cette étude sont les suivants :
– Les manifestations cutanées étaient présentes chez 83,6% des personnes atteintes de la maladie de Crohn et chez 59% des témoins.
– Chez les témoins, dans 10% des cas, les manifestations cutanées étaient inaugurales c’est-à-dire qu’elles interviennent alors qu’il n’y a aucune manifestation digestive.
– Contrairement à d’autres études, celle-ci n’a pas permis de montrer que la fréquence d’apparition des manifestations cutanées était plus importante chez les femmes ou les personnes qui avaient des antécédents familiaux de maladie de Crohn.
Quatre facteurs de risques d’apparition des manifestations cutanées dans la maladie de Crohn ont été identifiés. Il s’agit du tabagisme actif, de la prise de thiopurine (traitement modulant la réponse immunitaire), de la prise de corticoïdes et de l’existence d’une atteinte colique.

Le nerf vague : la solution anti-inflammatoire pour lutter contre la maladie de Crohn ?

Quelles manifestations cutanées en cas de maladie de Crohn ?

Les manifestations cutanées dans le cas de la maladie de Crohn peuvent prendre des formes diverses et variées. Faisons un petit panorama de celles-ci :

Au niveau de l’anus

Dans la plupart des cas, on constate des changements visibles sur la peau, en particulier près de l’anus : des abcès ou des craquelures peuvent être présents. Ce qui engendre un risque d’infection grave pouvant aller jusqu’à la septicémie.

Au niveau buccal

De plus, chez 8 à 10% des personnes souffrant de la maladie de Crohn, la région de la bouche peut elle aussi être touchée : les gencives et les muqueuses peuvent être tuméfiées. Et cela se manifeste par la présence de plaques blanchâtres sur les gencives ou muqueuses. Ou cela peut aussi prendre la forme d’aphte ou tout simplement d’une inflammation (rougeur, douleur, gonflement).

Au niveau des jambes

Les atteintes au niveau des jambes prennent la forme d’ulcérations qui se présentent comme des érosions plus ou moins profondes et explosées, avec des bords plus ou moins violets. Ces manifestations sont très douloureuses mais prises en charge, elles peuvent guérir en quelques mois. Ces types d’atteintes sont appelées pyoderma gangrenosum.

D’autres types de manifestations cutanées peuvent aussi toucher les jambes : c’est le cas par exemple de l’érythème noueux. Il s’agit d’une lésion cutanée qui s’accompagne le plus souvent de fièvre et se caractérise par l’apparition de pustules rouges localisées sur les genoux, les cuisses mais aussi sur les bras, le cou ou le visage.

Sans localisation précise

Des taches rouges ou roses peuvent aussi apparaitre sur le corps et former des plaques dont le centre devient plus foncé progressivement. Puis, cela peut se transformer en cloques. Ces plaques peuvent apparaitre sur les membres, le cou, les genoux, le torse, le visage

Ce panorama des manifestations cutanées dans la maladie de Crohn ne se restreint malheureusement pas aux cas ci-dessus.

Comment savoir si vos manifestations cutanées sont liées à la maladie de Crohn ?

Que vous ayez ou non des atteintes digestives et si des manifestations cutanées apparaissent, la première des choses à faire est de consulter votre médecin. Celui-ci effectuera une biopsie de la peau et l’analysera pour voir s’il y a ou non des marqueurs typiques de la maladie de Crohn. Si l’échantillon revient positif, il vous redirigera vers un gastro-entérologue qui fera les examens nécessaires pour poser ou confirmer le diagnostic de la maladie de Crohn. Une prise en charge pluridisciplinaire avec une dermatologue aura ensuite lieu.

À découvrir : Tout comprendre sur la maladie de Crohn

Les manifestations dermatologiques qui apparaissent au cours des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) sont variées. Aussi, elles sont soit en lien direct ou non avec la MICI, soit en lien avec les traitements mis en place pour soulager la MICI. Une prise en charge transversale pluridisciplinaire est essentielle chez les patients atteints de MICI. Et ces manifestations cutanées en sont une preuve (s’il fallait encore prouver que la pluridisciplinarité est essentielle dans les MICI…!)

Sources

– A. Aounallah et al., « Principales manifestations dermatologiques au cours de la maladie de Crohn : étude cas/témoin ». Association française de formation médicale continue en hépato-gastro-entérologie. Extrait des annales de Dermatologie et de vénérologie.

Amandine Bonnet

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.