Tout savoir sur le panais : ses vertus, ses bienfaits, ses propriétés et ses valeurs nutritionnelles.

Description du panais

Le panais est une plante bisannuelle qui fait partie de la famille des Apiacées (anciennement ombellifères). De couleur blanc ivoire et en forme de carotte, il fut autrefois cultivé comme légume.

DIETIS
Inscrivez-vous à notre newsletter

Apprécié pour sa saveur douce et sucrée, le panais peut être consommé cuit en soupes, mélangé dans un couscous ou un pot-au-feu mais aussi cru, finement tranché en salade.

Il est originaire du bassin méditerranéen. Son nom provient du latin pastinaca qui signifie “nourriture”. Le panais était un aliment de base au Moyen-Âge. Il fut cultivé dans les monastères, souvent confondu avec la carotte. Celui-ci a été fortement utilisé jusqu’à l’apparition de la pomme de terre. Actuellement, c’est un légume peu consommé sauf en Grande-Bretagne et en Afrique du Nord.


SI vous souffrez du Syndrome de l’intestin irritable, le panais est autorisé car pauvre en FODMAPs : 

Comprendre les FODMAPs

Variétés de panais

On peut distinguer plusieurs types de panais :

– le panais demi-long de Guernesey : C’est aujourd’hui l’espèce la plus cultivée. Elle est de forme similaire à la carotte, avec une longue racine blanche et charnue.

– le panais rond : Il est en forme de “toupie” avec un diamètre de 12 à 15 cm.

– le panais long : Il s’agit de la variété la plus sauvage avec une racine de 30 à 45 cm de long.

– le panais Tender and True bio : D’origine anglaise, il possède une longue racine appétissante et garantie bio.

Valeurs nutritionnelles pour 100 g de panais cru

Macronutriments

Calories : 299 KJ / 71 kcal
Eau : 80,24 g
Protéines : 1.32 g
Lipides : 0.30 g
Glucides : 17 g
dont sucres: 4,8 g
Fibres : 3.24 g

Minéraux

Phosphore : 69 mg
Potassium : 367 mg
Manganèse : 0.294 mg
Magnésium : 29 mg
Fer : 0.58 mg

Vitamines

Vitamine B1 : 0.08 mg
Vitamine B2 : 0.050 mg
Vitamine B3 : 0.720 mg
Vitamine B6 : 0.090 mg
Vitamine B9 : 58 µg
Vitamine C : 13 mg

Bienfaits du panais

Le panais contient des glucides sous forme de fructose (sucre simple). Il est d’autant plus sucré que la carotte.

Vous ignorez comment cuisiner le panais ? Découvrez les 10 recettes à essayer

Celui-ci contient certaines vitamines comme :

– les vitamines de groupe B :  elle interviennent entre autres dans des réactions des métabolismes glucidiques, lipidiques, protéiques et des bases azotés, dans la transmission nerveuse, dans des réactions d’oxydoréductions, dans la production d’énergie, synthèse de molécules vitales pour l’organisme.

– la vitamine C : c’est un antioxydant qui piège les radicaux libres néfastes pour la santé.  Elle intervient aussi dans la synthèse de protéines, dans l’inhibition de la formation de nitrosamines, dans le métabolisme de l’histamine, dans l’absorption intestinale du fer et dans le système immunitaire.

– la vitamine K : elle joue un rôle de coenzyme dans certaines réactions de carboxylation ainsi que dans la coagulation du sang.

Par ailleurs, le panais renferme différents minéraux tels que :

– le manganèse : C’est un antioxydant qui intervient dans la prévention des maladies cardio-vasculaire, de l’arthrite et des allergies.

– le phosphore : il participe à la minéralisation des os et des dents. Il est aussi l’un des constituants majeurs de certaines molécules (protéines et lipides par exemple).

– le potassium : il joue un rôle dans la répartition de l’eau corporelle et dans l’équilibre hydro-électrique de l’organisme. Il intervient aussi dans de nombreuses réactions métaboliques.

– le fer : il intervient dans la synthèse de l’hémoglobine et de la myoglobine et participe aussi à des réactions métaboliques. Néanmoins, le fer d’origine végétale (fer non héminique) est moins bien absorbé que le fer d’origine animale (fer héminique).

Hydrosolubles ou liposolubles, ce sont… les vitamines !

Le panais possède aussi du polyacétylène. C’est un composé chimique qui est rapidement assimilé par l’organisme humain et qui diminuerait les risques d’apparition du cancer.

Enfin, il est riche en fibres, notamment en fibres insolubles. Celles-ci accélèrent le transit intestinal et permettent ainsi d’épurer les intestins en diminuant le temps de contact entre des composés toxiques absorbés et la muqueuse intestinale. Ces fibres sont hypocholestérolémiantes et hypotriglycéridémiantes.

Contenu relu et validé par une diététicienne WeCook.

Sources

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=panais_nu
http://fr.wikipedia.org/wiki/Panais
http://webprod3.hc-sc.gc.ca/cnf-fce/jsp/timeout-fra.jsp
http://www.gerbeaud.com/fruit-legume-de-saison/panais.php
http://webprod3.hc-sc.gc.ca/cnf-fce/report-rapport.do?lang=fra
http://www.labonnegraine.com/68-panais

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.