le frottis, pour quoi faire ?

Le frottis, un outil de dépistage

Pour dépister le cancer du col de l’utérus. Cet examen peu douloureux (tout au plus cela pique ou gêne un peu) consiste à prélever à l’aide d’une petite spatule des cellules du col de l’utérus, la partie tapissée de muqueuses située entre le vagin et l’utérus. Les cellules prélevées sont ensuite envoyées dans un laboratoire spécialisé et analysées. Cela prend une semaine environ. Le cancer du col de l’utérus, qui touche environ 3000 femmes par an, est essentiellement dû à une famille de virus très contagieux : les papillomavirus humain (HPV). Ceux-ci peuvent provoquer des lésions qui, au fil du temps, risquent de dégénérer en cancer. Le problème, comme c’est le cas pour bien des cancers, c’est que la maladie progresse silencieusement, sans symptômes particuliers. Aussi est-il nécessaire de faire pratiquer un frottis régulièrement, tous les 3 ans environ, entre 25 et 65 ans.

Existe-t-il un vaccin ?

Il existe un vaccin contre les papillomavirus humains (HPV), mais il protège seulement contre les HPV de types 16 et 18, responsables de 70 % des cas de ce type de cancer.  Il est conseillé de le faire pratiquer aux jeunes filles dès l’âge de 11-12 ans. Toutefois, cela ne doit en aucun cas éviter de faire un frottis, seul examen susceptible de détecter les cellules cancéreuses ou précancéreuses.

Info +

3 femmes sur 4 sont exposées aux papillomavirus humains (HPV) au cours de leur vie. Heureusement, dans la plupart des cas, l’infection disparaît d’elle-même.

 

Delphine Godard

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.