Qui a dit que la grossesse empêchait la pratique d'une activité sportive ? Sûrement pas LQDP !

La grossesse est une étape où l’état physiologique est modifié : le centre de gravité évolue, l’état de fatigue et le poids augmentent. Si cet état nécessite quelques arrangements, il ne doit pas vous empêcher de pratiquer une activité sportive adaptée. Enceinte et en pleine forme : c’est possible !

5 sports autorisés voire recommandés à pratiquer pendant la grossesse

Pratiquer une activité sportive durant la grossesse est le meilleur moyen de rester en forme, de préparer votre souffle pour le jour J, d’extérioriser vos petits tracas, de rencontrer de nouvelles personnes … et accessoirement de maintenir vos muscles en l’état durant 9 mois. C’est aussi le meilleur moyen d’apaiser bébé, puisque vous libérez des endorphines lorsque vous pratiquez une activité physique. Soyez vigilante concernant vos choix sportifs. Et oui, nous sommes navrés de vous annoncer que l’escalade, le canyoning, l’équitation ou la boxe… c’est fini ! Du moins pour quelques mois.

DIETIS
Inscrivez-vous à notre newsletter

1 – Allié dans votre quotidien et pendant toute votre grossesse : la marche

Pas cher (si ce n’est d’avoir une paire de chaussures adaptée), et praticable à tout instant. Pensez à emporter un livre bien sympa pour profiter de quelques pauses bien méritées. Qui a dit que le sport était une torture ?

2 – Natation ou aquagym

Cela vous permet de diminuer la perception de votre poids de 30% (quel bonheur pour votre dos et vos articulations !). Sachez également que l’eau a une fabuleuse action sur votre peau : elle diminue le développement de la cellulite et des vergetures par son action « palper-rouler ». Le sport devient même un plaisir !


3 – Deux sports centrés sur la respiration et l’écoute de soi : le Pilates ou le Yoga

Ils vous permettent ainsi de vous préparer à l’accouchement et de vous déééééé-tendre. A consommer sans modération, sans oublier de prévenir votre professeur afin qu’il adapte les exercices.

4 – Vélo d’appartement (seulement !)

Parce qu’il vous permet de faire travailler votre cœur et votre souffle sans prendre le risque de chuter. Soyez tout de même vigilante car c’est une activité assez intense, qui nécessite d’écouter les messages qu’envoie votre corps. Si vous êtes fatiguée ou trop essoufflée, réduisez la cadence ou trouvez un sport plus adapté.

5 – Pour les joggeuses amatrices, vous pouvez continuer jusqu’à votre cinquième mois, mais toujours sur terrain plat et à allure lente à modérée

Demandez tout de même l’accord de votre médecin. Si vous n’en avez jamais fait, passez votre chemin, cela fera partie de vos bonnes résolutions post partum ! Pour toutes les activités, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien, pensez à bien vous hydrater tout au long de l’exercice et écoutez votre corps. Pour les activités en plein air, nous vous recommandons en plus de ne pas oublier d’emporter un chapeau et de la crème solaire et votre téléphone au cas où.

Le sport vous permet de vous sentir bien, mais pas seulement :

9 défis healthy pour être bien dans son corps

(Article mis à jour le 27 août 2018)

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.