Kathleen Nicholls, dans Game of Crohn, Journal d’une maladie difficile à digérer, narre avec beaucoup d’humour son quotidien avec la maladie de Crohn. Nulle volonté de trouver des remèdes ou d’apaiser les maux. L’auteur souhaite simplement partager sa vie avec la pathologie, ses bons comme ses mauvais moments. Un formidable appel au courage et à l’espoir que ce journal. Et en bonus, fous-rires assurés !

Cauchemar sur le trône

Ainsi commence le journal de Kathleen Nicholls, où humour et second degré vous permettront quelques instants durant d’oublier la maladie de Crohn. Elle commence par les prémices de la maladie : la période pré-diagnostic. Un passage de son existence inéluctablement rythmé par la confusion, la colère et la déprime. L’auteur décrit ses réelles et perpétuelles souffrances physiques et morales. La liste de ses symptômes ne semble jamais s’arrêter, la douleur « gouvern[e] toute [s]a vie ». Elle enchaîne crises, consultations et hospitalisations, que vous retrouverez dans cet ouvrage. Et, on vous l’assure, vous vous sentirez moins seul face à cette maladie grâce à Kathleen Nicholls.

Tout savoir sur la maladie de Crohn : symptômes, examens et traitements :

Tout savoir sur la maladie de Crohn

Le diagnostic fut long et très laborieux. Mais, à 27 ans, elle apprend qu’elle souffre de la maladie de Crohn. L’auteur relate son soulagement : elle peut enfin mettre un nom sur ses souffrances. Puis, les sentiments qui l’envahissent sont certainement ceux que vous avez connu : la peur et l’inquiétude. La peur d’avoir à se battre contre une maladie incurable. Et l’inquiétude croissante face à cette pathologie inconnue, qui va pourtant devenir son quotidien.

Conseils et astuces de Game of Crohn

Affrontant les méandres de son intestin, l’auteur dilue çà et là de judicieux conseils pour toutes les personnes souffrant de cette MICI. Kathleen Nicholls, « grande prêtresse du caca », vous livre ses astuces pour « appréhender ce gros méchant diagnostic ». Et ce, toujours avec humour. Aussi, devenez « Sherlock Crohn » et ne « faites pas tout un crohnage » des émotions que provoque la maladie. La coloscopie ? Vous n’en aurez plus peur après avoir lu Game of Crohn.

Et aussi : La coloscopie, c’est douloureux ? Comment ça se passe ?

Tout savoir sur la coloscopie

N’oubliez pas non plus que « tout ce qui se passe derrière la porte des toilettes peut être extraordinairement crucial pour permettre aux médecins d’évaluer l’avancée de la maladie ».

Le + : les 13 indispensables pour remplir votre valise avant un nouveau séjour à l’hôpital. Notre favori ? « Un chat / un chaton / les deux  ».

À l’heure de Crohn

Dans son journal, Kathleen Nicholls n’élude aucun sujet. Elle écrit sa résection, les coloscopies, les ballonnements. Ses consultations et ses opérations sont sans cesse narrées pour que vous puissiez vous identifier. Elle dresse même le planning heure par heure d’une personne souffrant de cette MICI. Et le caca ? Elle en parle sans cesse ! Ce n’est plus un sujet tabou et il faut que chacun l’admette.

Mais surtout, elle ne tait pas ses moments d’intense tristesse. Une formidable chronique de son existence qui nous permet à toutes et à tous de s’y retrouver, le temps de la lecture.

Le + : Le top des réponses aux questions et commentaires les plus courants entendus à propos de cette maladie (« Tu as Crohn ? Alors tu dois passer tout ton temps aux toilettes ? », « Tu devrais essayer de ne pas trop stresser… », « Tu es encore malade ? »)

Les hauts et les bas de la maladie de Crohn

Les premiers mois après la pose du diagnostic, Kathleen Nicholls reconnaît que « mentalement et physiquement, [elle] étai[t] une véritable épave, sérieusement anémiée, aussi légère qu’une plume, complètement désespérée et épuisée ». Puis arrive la résignation, l’auteur estimant « que rien ne changerait jamais ». Une telle perte d’espoir qu’elle ne pouvait plus sortir de son lit, corps et âme ayant assimilé cette vie.

À ses 30 ans – soit 3 ans après le diagnostic -, l’auteur a décidé de (re)prendre en main sa vie et de pas sombrer davantage dans le désespoir et la résignation. Elle a commencé à comprendre « lentement, mais sûrement, […] que la maladie de Crohn jouera un rôle prépondérant dans [s]a vie ». Elle s’est alors résignée à agir sur ce qui dépend d’elle. Et tout a changé.

Un message d’espoir se découvre au fil des pages. L’auteur souhaite simplement montrer « qu’il y a une vie possible au-delà d’une maladie incurable », « que la vie peut être remplie à ras bord de joie et de bonheur ». Son existence – votre existence -, ne doit pas s’arrêter à cause de la maladie de Crohn.

Votre vie va continuer. Ne l’oubliez jamais.

Game of Crohn

Game of Crohn – © First Éditions

Kathleen Nichols, Game of Crohn – Chroniques d’une maladie difficile à digérer, First éditions, mai 2018, 240 pages, 15,95 €. Disponible sur le site de la Fnac.

Jonathan Epaillard

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.