Le diabète est aujourd’hui un problème de santé majeur. À l’échelle mondiale, en 2014, l’OMS estimait que 422 millions d’adultes vivaient avec le diabète, contre 108 millions en 1980. Le diabète, rappelons-le, est caractérisé par un état d’hyperglycémie chronique à jeûn. Cette hyperglycémie non contrôlée peut avoir de lourdes conséquences pour l’organisme. Découvrez nos 12 conseils pour lutter contre le diabète.

Différentes formes de diabète

Le diabète de type 1

Aussi appelé diabète insulino-dépendant, il est lié à une production insuffisante d’insuline, hormone sécrétée par le pancréas qui régule la glycémie. Celle-ci doit être apportée quotidiennement  par le malade.

À découvrir : Connaître les origines et les conséquences du diabète de type 1. Et surtout, 15 règles à appliquer au quotidien.

Le diabète de type 2

Également connu sous le nom de diabète non insulino-dépendant. Il est lié à trois causes principales :
– une diminution de la sécrétion d’insuline du fait de perte de la sensibilité au glucose.
– une production trop importante de glucose hépatique.
– une résistance à l’insuline des cellules cibles (cellules hépatiques, musculaires).

À découvrir : Bien comprendre le diabète de type 2 et connaître les 10 commandements nutritionnels.

Le diabète gestationnel

On le nomme ainsi car l’hyperglycémie est décelée la première fois pendant la grossesse et disparaît généralement après l’accouchement.

Autres types de diabète

Le diabète MODY (maturity onset diabetes of the young) qui apparait vers 30 ans, est lié à la génétique. Les diabètes dits secondaires apparaissent quant à eux suite à des pathologies qui aboutissent à la destruction des cellules pancréatiques, telles que la pancréatite chronique.

Le diabète et ses conséquences

Le diabète a des conséquences au niveau du système cardiaque, neurologique et rénale :
1 – risques de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral (AVC) : responsables de 50% de décès chez les diabétiques.
2 – la neuropathie peut aboutir, dans les pires des cas, à l’amputation des membres.
3 – La rétinopathie diabétique entraîne une cécité (1% de la cécité est liée au diabète).
4 – Le diabète induit dans certains cas une insuffisance rénale.

À découvrir sur le même sujet : Tout savoir sur l’insuffisance rénale.

Il est à noter qu’en France, on dénombre environ 3,7 millions de personnes atteintes de diabète, et plus de 500 000 personnes sont diabétiques sans le savoir.
Dans le monde, plus de 422 millions de personnes sont atteintes de cette pathologie. Les perspectives d’évolution du diabète vont vers une augmentation du nombre de malades.
Il s’agit donc là d’un véritable problème de santé publique. Il existe des mesures de prévention pour prévenir l’apparition du diabète.

12 conseils pour limiter l’apparition du diabète

Au niveau nutritionnel

1Maintenir un poids de forme. En cas de surcharge pondérale, il est nécessaire d’être pris en charge pour retrouver son poids de forme.
2 – Avoir un régime alimentaire sain et équilibré. Faire trois repas principaux (composés d’une portion de viande/poisson/oeuf, de légumes, de céréales + un produit laitier éventuellement et un fruit). La collation, si elle a lieu, doit contenir un sucre lent (du pain par exemple).
3 – Manger à heures régulières et ne pas sauter de repas.
4 – En cas de diabète avéré, il est nécessaire de toujours avoir des morceaux de sucres sur soi, car un diabétique est sujet à des hypoglycémies. Ces sucres permettent de pallier ces hypoglycémies.
5Favoriser les aliments à index glycémique (IG) bas, et limiter fortement ceux à index glycémique élevé. L’index glycémique mesure la capacité d’un aliment glucidique donné à faire augmenter la glycémie (taux de glucose dans le sang) après son ingestion par rapport à un aliment glucidique de référence (glucose pur).

À découvrir sur le même sujet : Comprendre l’index glycémique.

– Exemple d’aliments à IG bas : légumes secs, céréales complètes, yaourt, légumes verts,  son et flocon d’avoine, les graines oléagineuses (amandes, noix par exemple), soja,  etc…  
– Exemple d’aliments à IG élevés : 
purée de pomme de terre, frites, sodas, confiseries, céréales raffinées, céréales du petit déjeuner…

En cas de diabète, il est nécessaire de maîtriser les équivalences glucidiques pour apporter une certaine quantité de sucre dans votre alimentation. Par exemple, 50 g de pain équivalent à environ 150 g de pâtes cuites, et environ 200 g de lentilles. De même, 100 g de légumes apportent 5 g de glucides, et 1 fruit de taille moyenne en apporte 20 g.

6Limiter fortement l’apport de sucres à assimilation rapide (bonbons, confiseries). Ne pas consommer ces sucres pris isolément : ils doivent être consommés au moment du repas. Leur apport ne doit pas excéder 5% de votre apport énergétique journalier. Préférez les édulcorants et le mieux est de se déshabituer aux saveurs sucrées petit à petit.
7 Penser à boire (environ 1,5 l d’eau par jour). Limiter les apports en alcool riches en sucres (apéritif, liqueur).
8Diminuer les matières grasses. Limiter les matières grasses d’origine animale (graisses saturées dans les viandes grasses, les charcuteries) et privilégier celles d’origine végétale (huiles).
9Consommer des féculents (céréales complètes/légumineuses par exemple) à chaque repas.
10Favoriser les fibres à chaque repas : des légumes aux repas principaux, consommez des graines oléagineuses (noix, noisettes amandes), des céréales complètes, des légumes secs.

Sur l’hygiène de vie

11Faire de l’exercice physique. Au moins 30 minutes par jour pour une activité physique d’intensité modérée. En faire régulièrement car cela permettrait de diminuer la résistance à l’insuline.

À découvrir sur le même sujet : Les sports recommandés pour les personnes diabétiques.

12Limiter le tabac car celui-ci favorise les risques de pathologies cardio-vasculaires.

Pour une éducation nutritionnelle

Une prévention précoce pourrait limiter les risques d’apparition du diabète. Par exemple, les enfants en surpoids devraient être pris en charge très tôt pour diminuer l’apparition de ce risque.

Contenu relu et validé par une diététicienne WeCook.

1 réponses à “Plus de 500 000 Français ont du diabète sans le savoir. 12 conseils pour le combattre”

  1. Une prévention précoce pourrait limiter les risques d’apparition du diabète. Par exemple, pour nos enfants (surtout si en surpoids) devraient être correctement informés et encouragés à apprendre à manger sainement, à avoir une activité physique quotidienne, à apprendre une technique de relaxation pour diminuer chez eux l’apparition de cette saloperie.

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.