Une étude présentée lors du congrès de l’American Academy of Neurology par le Dr Derya Uluduz (université d’Istanbul, Turquie), a montré qu’il existe un lien génétique entre migraine et syndrome de l’intestin irritable (SII). Explications.

Un lien génétique entre migraine et syndrome de l’intestin irritable

Si la relation entre céphalées et syndrome de l’intestin irritable a déjà été largement démontrée, l’étude présentée par le Dr Derya Uluduz (université d’Istanbul, Turquie), est la première à confirmer un lien génétique entre ces deux syndromes. L’étude a rassemblé 107 patients souffrant de céphalées épisodiques, 53 patients atteints de céphalées de tension épisodiques et 107 patients présentant un SII, et enfin 53 patients ne présentant aucune de ces pathologies.

Vous êtes une personne migraineuse ? Vous êtes donc plus susceptible de souffrir du syndrome de l’intestin irritable que d’autres

Les résultats sont sans appel, les personnes migraineuses sont deux fois plus susceptibles d’être également atteintes du SII (54%) que celles ayant des céphalées de tension (28%) et inversement. En effet, 35% des participants atteints du SII souffrent aussi de migraines et 22 % présentent des céphalées de tension.

À découvrir sur le même sujet : Quelles en sont les symptômes et les conséquences du syndrome de l’intestin irritable ?

La migraine serait la conséquence d’une réaction en chaîne due à l’origine à la libération massive de sérotonine dans le sang. C’est pourquoi, les chercheurs ont étudié la sérotonine et plus particulièrement le gène transporteur et le gène récepteur de la sérotonine chez les participants. Ils ont identifié chez les groupes souffrant de maux de tête (migraines et céphalées de tension) et du SII au moins un gène différent de ceux présents chez les participants en bonne santé. Le métabolisme de la sérotonine est donc en cause dans ces deux pathologies. Cette observation est en accord avec l’expérience clinique, qui montre une certaine efficacité des antidépresseurs à visée sérotoninergique à la fois dans la migraine et dans le SII.

Une nouvelle stratégie de traitements du syndrome de l’intestin irritable

Cette étude montre qu’une nouvelle vision de cette maladie et de ceux qui en souffrent est possible. C’est ainsi que le docteur Monteith, chef de service céphalées du CHU de Miami en Floride a déclaré : « Souvent, les patients signalant à la fois des douleurs abdominales et des maux de tête sont étiquetés comme somatiques. L’étude fournit des preuves supplémentaires à l’appui de la vulnérabilité biologique à la douleur chez les patients souffrant de céphalées primaires et SII ». 

À découvrir sur le même sujet : Mauvaise nouvelle ! Les personnes souffrant de SII sont plus déprimées et plus anxieuses que la moyenne !

Mais, c’est surtout de nouvelles perspectives de traitements. « L’association entre ces gènes, la persistance de la douleur et des sensibilités alimentaires devrait également être examinée », renchérit le Dr Monteith. Mais le Dr Uluduz va plus loin, « d’autres études sont nécessaires pour explorer ce lien possible mais cela pourrait conduire à de nouvelles stratégies de traitement pour ces maladies chroniques ».

Sources

– Uluduz D. et al.,  « A Link Between Migraine, Tension Type Headache and Irritable Bowel Syndrome: Clinical and Genetic Indicators », American Academy of Neurology, 2016.
Medscape.

Léa Coulanges

3 réponses à “La migraine et le syndrome de l’intestin irritable sont génétiquement liés !”

  1. je suis concernée en tous points. Génétique, migraine et SII. En prenant de l’âge, la douleur devient insupportable, si je soigne la migraine les intestins font mal et si je soigne les intestins c’est la migraine qui prend le relais.

  2. Jean-François CARPENTIER dit : Répondre

    Depuis deux ans je souffre de migraines et de douleur au niveau colon. Les examens cliniques du colon sont normaux . J’ai supprimé les fodmaps de mon alimentation, ce qui me soulage beaucoup au niveau intestinal, mais qui ne règle rien au niveau des céphalées .

  3. Le thierry Elisabeth dit : Répondre

    Depuis 2 mois j alterne cephalees resistantes antalgiques et colon douloureux. Si ce n est les cephalees ce sont les intestins. Osteopathe a d abord soulage cephalees mais alors troubles colon. Il y a 2 jours a soulage colon mais a nouveau cephalees.

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.