Disponible depuis le 13 mars, Sauv Life est l’application qui prouve que la géolocalisation peut être réellement utile. Le Principe ? Mettre en relation des personnes aptes à pratiquer un massage cardiaque et des victimes d’arrêt cardiaque.

À l’origine de Sauv Life

Cette application est née d’un constat dramatique : lors d’un arrêt cardiaque, chaque minute perdue amenuise les chances de survie de 10 %. Les secours ont beau être rapides, il leur faut néanmoins une dizaine de minutes pour intervenir, donc les chances de survie sont vraiment faibles, 5 % maximum.

Le Docteur Lionel Lamhaut, médecin urgentiste à l’origine de cette application, le rappelle « En gros, seuls ceux qui ont la chance d’avoir un malaise devant une caserne ou un hôpital peuvent s’en sortir. Pour augmenter ce taux de survie, il faut donc faire en sorte que les gens qui se trouvent à proximité de la victime puissent agir tout de suite en attendant l’arrivée des secours ».

Comment ça marche ?

Toute personne ayant été formée aux gestes d’urgences et qui désire aider les victimes d’arrêt cardiaque peut télécharger Sauv Life. Dès que le Samu reçoit un appel d’urgence pour un arrêt cardiaque, les secours sont dépêchés et une alerte est lancée sur l’application qui géolocalise et notifie les volontaires à proximité.

Sauv Life !

© Sauv Life

Les volontaires sont alors guidés par l’application vers le défibrillateur le plus proche, puis vers la victime pour procéder à un massage cardiaque ou utiliser le défibrillateur avant que les secours n’arrivent. Le Docteur Lionel Lamhaut pense qu’il sera possible de « diminuer sensiblement le nombre de décès. Jusqu’à un tiers des vies pourraient être ainsi sauvées ».

Accompagner les secouristes en herbe

Les volontaires ne seront jamais seuls face à la victime d’arrêt cardiaque. Sauv Life diffuse une vidéo correspondante aux gestes d’urgence à appliquer, a la possibilité d’organiser une visioconférence entre le Samu et le volontaire et accompagne ce dernier jusqu’a l’arrivée des secours.

Cette application a été approuvée par les société savantes comme le Samu – Urgences de France, la Société Française de Médecine d’Urgence et le Conseil français de réanimation Cardio-pulmonaire.

Le + : L’application intégrera Dispatch, un programme de recherche portant sur l’amélioration de la régulation du massage cardiaque par le Samu dans dix départements. Cette étude, menée par le Docteur Guillaume Debaty, permettra de mesurer l’efficacité de ladite application sur le taux de vies sauvées.

Sauv Life, disponible sur l’App Store et Google Play. Application gratuite.

Jonathan Epaillard

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.