Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2017, on estimait à 400 000 le nombre de nouveaux cas de cancer en France, et plus de 150 000 décès dus au cancer. Parallèlement, même si le taux de guérison progresse, la prévention demeure essentielle et indispensable. A suivre, conseils-préventions cancer et commandements hygiénodiététiques.

L’objectif à 10 ans : guérir 70 à 80 % des patients atteints de cancer.

Causes du cancer

Plusieurs causes sont responsables du cancer :
– génétique, âge (facteurs internes )
– infection, radiations, exposition à des toxiques chimiques, la pollution et facteurs environnementaux : le tabac, l’alcool, la sédentarité et l’alimentation ( facteurs externes)

Les facteurs environnementaux jouent un rôle prépondérant dans la cancérisation. Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), un tiers des cancers pourraient être évités si l’on changeait nos modes de vie. Un des moyens les plus efficaces pour lutter contre le cancer est donc la prévention, en favorisant des modes de vie plus sains.

La Ligue contre le cancer, combien de divisions ?

1 – Le  tabac

la cigarette cause environ 20% de décès par le cancer par an. Elle est associée à de nombreux cancers : poumon, colorectal, voies aéro-digestives supérieures (VADS), pancréas… Le tabac est responsable de 90 % du cancer des poumons.

2 – L’alcool

la consommation d’alcool est responsable d’environ 10 % des cancers, principalement le cancer du foie, des VADS, du sein, colorectal. On retrouve également une synergie entre l’alcool et la cigarette : par exemple, les fumeurs consommateurs d’alcool s’exposent encore plus au risque de cancer que les non-fumeurs ou les non consommateurs d’alcool.

L’alcool face à ses 4 vérités

3 – La sédentarité

le surpoids est un facteur de risque de nombreux cancers (colorectal, sein, rein…). Ce paramètre cause 2 % des cancers.  Les recommandations préconisent l’activité physique ainsi que de maintenir un poids stable.

4 – Les mauvaises habitudes alimentaires

l’alimentation est un élément primordial pour prévenir l’apparition des cancers, comme par exemple les cancers colorectaux. Les mauvaises habitudes alimentaires provoquent 10 %  des cancers.

5 – Les infections

certains virus favorisent l’apparition de cancers : du foie (hépatites), du col de l’utérus (papillomavirus humain), de l’estomac (helicobacterpylori). Un moyen de limiter ce type de cancer est la vaccination. Les infections virales causent 3% des cancers.

6.   La pollution

les substances chimiques provoquant les cancers peuvent entrainer 1 à 4% des cancers. Les vecteurs de ces substances sont l’eau et l’air. On peut citer par exemple l’arsenic, les aflatoxines, les dioxines, l’amiante, le charbon. Le poumon est particulièrement sensible à la pollution.

7. Les rayonnements

On peut citer par exemple le rayonnement ionisant, ou les rayons UV. L’exposition au radon provoque des cancers pulmonaires principalement, les rayons UV provoquent des cancers de la peau, les rayons ionisants des leucémies. Ceci représente environ 2% des cancers.

11 commandements hygiéno-diététiques

Le WCRF (World Cancer ResearchFund) a établi des recommandations alimentaires pour prévenir l’apparition des cancers. Voici les principaux repères hygiéno-diététiques pour prévenir les cancers.

1 – Etre aussi mince que possible, dans la limite du raisonnable (IMC compris entre 18.5 et 25).

Il est important de maintenir un poids stable, la graisse abdominale augmenterait le nombre de cancer de l’œsophage, rein, sein, colorectal, de la vésicule biliaire. La graisse abdominale crée en effet un déséquilibre abdominal, en favorisant la libération d’hormone de croissance, qui induit le développement de cellules cancéreuses.

2 – Pratiquer une activité physique

Une activité physique régulière, même modérée, réduit le risque de certains cancers (comme le cancer colorectal).

3 – Eviter la consommation de graisses et de sucres à index glycémique élevé

Limiter ainsi les aliments à goûts sucrés, les boissons types sodas, les aliments avec du sucre ajouté.
Limiter également les aliments raffinés (pain blanc, pâtes blanches..) et préférer les aliments complets.
Enfin, limiter les aliments trop gras (frites, chips par exemple) ; limiter les graisses d’origine animale et favoriser celle d’origine végétale.

4 –Favoriser la consommation de légumes, de fruits, de céréales complètes et de légumes secs

Les fibres contenues dans ces aliments protègent du cancer colorectal. Les minéraux, les vitamines et les composés phytochimiques présents protègent l’organisme des agents toxiques qui endommagent les cellules.
Exemple : chez les rongeurs, les anthocyanes des myrtilles diminuent les tumeurs colorectales, les lycopènes des tomates diminuent le nombre de tumeur de la prostate, les flavonoïdes et les pectines des pommes diminuent le nombre de tumeur du foie, du poumon et du colon…
Varier au plus possible votre alimentation pour avoir tous ces constituants dans votre assiette.

5 – Limiter la consommation de viande rouge et éviter celle de la charcuterie

Ces deux types d’aliments favorisent en effet l’apparition du cancer colorectal. Les recommandations sont de ne consommer de la viande rouge qu’une à deux fois par semaine, et la charcuterie doit être consommée occasionnellement.
Privilégiez les poissons, les crustacés, les mollusques ou bien même la volaille

6 –Limiter la consommation d’alcool

L’alcool est responsable de l’apparition de nombreux cancers. Limiter votre consommation à 1 à 2 verres maximum par jour

7 – Limiter la consommation de produits salés

Le sel et produits salés provoquent en effet l’apparition du cancer de l’estomac. Au lieu du sel, préférez les épices et aromates pour parfumer vos préparations. Limiter enfin les produits tels que les snacks, les chips, les produits de salaison.

8 –Eviter les compléments alimentaires

Les compléments trop concentrés pourraient en effet favoriser le risque de cancer, au lieu d’avoir un effet protecteur.
Néanmoins, certains compléments sont possibles pour un temps donné et pour un but précis, mais pas pour prévenir les cancers. Demandez conseil aux professionnels de santé.

9 –Favoriser l’allaitement pour les mamans

Les recommandations sont d’allaiter son enfant six mois, puis de le diversifier. L’allaitement est protecteur du cancer du sein.

10 – Pour les personnes ayant eu un cancer, suivre les précédentes recommandations.

Les recommandations précédentes s’appliquent pour les personnes ayant eu un cancer.

Quelle alimentation pour minimiser les risques de cancer ou bien de rechute ?

11 – Éliminer le tabac

Le tabac est responsable de 90 % des cancers du poumon et il est impliqué dans les cancers de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, de l’utérus, des reins et de la vessie. L’arrêt du tabac prévient de fait tous ces cancers.

Contenu relu et validé par une diététicienne WeCook.

Sources

OMS
Institut National du Cancer
World Cancer Research Fund
Fondation Arc

Enregistrer

LQDP

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.